M. Trottier cultive ses asperges comme sa passion pour ses petites merveilles. Les asperges sont des légumes fragiles et capricieux qui n’apprécient guère les changements climatiques soudains. Elles sont récoltées à la main car aucune machine ne permet de la cueillir correctement à ce jour.  Chez Monsieur Trottier, l’aspergeraie demande un peu d’anticipation dans sa préparation (en automne, pour une plantation en fin d’hiver) mais demande peu d’entretien par la suite : juste un désherbage régulier. Qu’elles soient vertes, blanches ou violettes, l’asperge se cultive quasiment de la même manière. A l’état sauvage, elle atteint 1,50 m de haut. Elle forme un buisson touffu au feuillage plumeux, et se couvre de minuscules fleurs jaunâtres de mai à août auxquelles succéderont des baies rouges, uniquement sur les pieds femelles. D’un point de vue nutritif, l’asperge est une source non négligeable de fibres, elle est riche en sels minéraux, vitamine C et carotène.

Choisir les variétés d’asperges

Chez les asperges, on distingue les asperges vertes, blanches et violettes.
– Les variétés vertes sont exposées à la lumière durant leur croissance. Elles sont moins exigeantes sur le type du sol (elles tolèrent mieux les sols un peu lourds), elles ont un goût plus prononcé que les blanches. Exemple : l’asperge verte ‘Rambo’, très productive, tolère des sols plus lourds que les variétés classiques et est moins sensible aux maladies. Elle produit des turions d’excellente qualité gustative.
– Les variétés blanches sont privées de lumière durant leur phase de croissance, elles sont complètement recouvertes de terre. Exemple : l’asperge blanche ‘Super Argenteuil’ est précoce, bien productive et produisant des turions d’excellente qualité : tendres, de bel aspect et de bon calibre.
– Les asperges violettes n’ont que leur tête exposée à la lumière, elles sont récoltées plus tardivement. Leur tige est blanche, leur tête violette.

Dans quel sol planter les asperges ?

Les asperges apprécient un sol léger, profond, à tendance sablonneuse.
Le terrain doit être bien préparé : travail en profondeur (différenciez la terre de surface de celle de fond), apport de fumier. Formez des tranchées, espacées de 1,50m, de 15 cm de profondeur pour les variétés vertes, 25cm pour les variétés blanches et violettes.
Évitez absolument les sols lourds, gorgés d’eau en hiver. Allégez-les avec un apport conséquent de terre sableuse, ou de terreau mélangé à du sable.
N.B. : L’asperge n’aime pas non plus le froid, et les températures inférieures à -5°C.

Quand planter les asperges ?

La meilleure période pour planter les asperges est de février à mi-avril selon les régions dès que le sol est suffisamment réchauffé. Les tranchées sont préparées et fumées à l’automne.

Comment planter les asperges ?

Plantez les griffes le plus vite possible après leur achat ou stockez-les en les étalant dans un local frais afin de retarder leur entrée en végétation.
Plantez les griffes d’asperges (trempées dans l’eau au préalable) tous les 50-60 cm, dans les tranchées. Étalez avec précaution les racines sur une petite butte. Plantez sur cette petite butte un grand tuteur, dépassant de 75 cm le niveau du sol et qui soutiendra les tiges en cas de grand vent. Recouvrez les griffes de 10-12 cm de terre légère. Tassez en prenant soin de ne pas abîmer les griffes. Arrosez copieusement. Les tranchées ne sont pas comblées de suite, elles le seront au fil du temps lors de l’entretien des tranchées.

Ou se trouve Monsieur Trottier ?  Cliquer ici.